Portrait de Lucie Tremblay
Éditorial de la présidente
Lucie Tremblay
Suivez la présidente sur les réseaux sociaux
     

Symposium des leaders de la santé : une unanimité sur laquelle bâtir

Publié le 11 mai 2016

Chers collègues,

Le Symposium des leaders de la santé est terminé, l’heure est au bilan. Pendant deux jours, près de 400 leaders de la santé ont affirmé leur volonté de transformer notre système de santé et de services sociaux pour être davantage à l’écoute des besoins des patients, améliorer la qualité des soins et optimiser le parcours des usagers. Les patients, impliqués à toutes les étapes (panel, ateliers, table ronde) de l’événement, un fait suffisamment rare pour être souligné, n’ont cessé de le répéter : Ils veulent être écoutés. Ils veulent être impliqués. Ils veulent être des acteurs de leurs soins. Ils veulent se sentir moins seuls face à leur maladie. Ils veulent un système de santé plus souple, plus humain.

Le défi est grand

Les leaders de la santé présents ont souligné le paradoxe auquel ils sont confrontés. D’une part, les réformes actuelles ont tendance à éloigner les soignants des soignés. Elles les écartèlent en leur demandant de mettre en place des changements qui visent à développer des structures formelles, normées et standardisées pour garantir une efficacité accrue et offrir des soins de qualité au plus grand nombre. D'autre part, on trouve leur volonté, partagée avec les patients, de mettre en place une pratique adaptée à chacun, personnalisée, pour accompagner les patients et leurs proches qui aspirent à des soins empreints d’humanité.

Comment relever ce défi?

Nous ne pourrons le faire sans une gouvernance en soins forte, sans des professionnels qui travaillent ensemble de manière autonome en utilisant pleinement leur champ d’exercice. Cette équipe interdisciplinaire doit écouter et inclure le patient et ses proches qui veulent et doivent être impliqués, accompagnés et guidés en tout temps. C'est ce message que se sont engagés à porter dans leurs milieux de travail les leaders de la santé présents.

Des orientations émergentes

Les participants ont été invités à réfléchir à deux objectifs qui faciliteraient l’émergence de cet engagement. Le premier objectif porte sur les soins et services offerts aux patients. Nous devons évaluer les soins offerts en étroite collaboration avec le patient. Le deuxième objectif retenu vise à améliorer le cheminement du patient, en optant pour une trajectoire de soins transversale qui repose sur la collaboration interprofessionnelle, la gouvernance clinique concertée et l’amélioration de la performance des pratiques.

Et maintenant?

Au nom des organisateurs, l'OIIQ a profité de la présence du ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Gaétan Barrette, pour lui demander de soutenir les acteurs de la santé et leur donner la marge de manœuvre dont ils ont besoin pour relever ce défi.

Il nous appartient désormais d’assurer un suivi de cet évènement et de nous assurer que ses ambitions ne restent pas lettre morte. J’ai proposé de futurs échanges entre les acteurs concernés et notamment lors du prochain Colloque interdisciplinaire des 25 ordres professionnels de la santé et des services sociaux qui aura lieu à l'automne prochain. Nous allons aussi instaurer un rendez-vous annuel des leaders de la santé et former un groupe de travail pour appuyer le déploiement des projets novateurs identifiés lors du Symposium.

Je vous rappelle enfin qu’en plus de ce numéro spécial de l’infOIIQ consacré à l’événement, le magazine L’Actualité publiera en juin un reportage sur le Symposium tout comme la revue Perspective infirmière en septembre.

N’hésitez pas à m’écrire à Symposium@oiiq.org pour livrer vos impressions, vos commentaires ou vos critiques concernant cette première.

Des partenaires d’envergure

Je ne peux terminer sans remercier très sincèrement ceux qui se sont associés à nous pour cet événement hors du commun. J’ai nommé : l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux, la Direction collaboration et partenariat patient de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, la Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance et la transformation des organisations et systèmes de santé, le Pôle santé HEC Montréal, le Collège canadien des leaders en santé, l’Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de la santé, le Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec, l'Institut de recherche en santé publique de l'Université de Montréal et le Colloque sur l'interdisciplinarité. Merci aussi à l’ensemble des patients qui furent d’incroyables partenaires. Merci à vous tous.

Lucie Tremblay,

Présidente de l’OIIQ

Mots-clés