Portrait de Lucie Tremblay
Éditorial de la présidente
Lucie Tremblay
Suivez la présidente sur les réseaux sociaux
     

Au nom de la santé des Québécois!

Publié le 12 novembre 2015

Un seul mot pour décrire ce que j'ai ressenti en symbiose avec les délégués rassemblés lundi dernier au Palais des congrès, lors de l'adoption de la motion d'appui sur les soins infirmiers de l'avenir. Du point de vue de la scène, je n'y ai vu que de la fierté. La fierté d'une profession représentée par un désir inébranlable de prendre soin. J'ai vu aussi la fierté qui nous donne le courage de prendre position, celle qui nous invite à prendre la parole avec conviction et celle qui nous invite à passer à l’action.

Ce n'est pas d'hier que nous la ressentons. Elle a toujours été en nous et sera d'autant plus présente au cours des années à venir. Nous, les 73 000 infirmières et infirmiers du Québec, sommes déterminés à prendre part à la transformation de ce système de santé afin qu'il redevienne l'un des meilleurs au monde. Un écrivain célèbre, Victor Hugo, a dit que l'utopie d'aujourd'hui est la réalité de demain.

Cette semaine, nous avons partagé notre rêve avec les Québécois par l’intermédiaire des médias. Nous leur avons signifié notre bienveillance à l'égard des patients et notre préoccupation pour la qualité des soins offerts. Nous leur avons dit que nous veillons à cette qualité au quotidien dans les établissements de santé, et que nous veillerons à la réalisation de ce grand projet sociétal : l'accès aux soins de santé pour tous au moment où ils en ont besoin.

Rappelons-nous que nous sommes aux premières loges et que, chaque jour, nous constatons que notre système de santé vit de profonds bouleversements. En adoptant notre motion, nous voulons signifier à la population et à nos partenaires de la santé qu'ils peuvent compter sur nous pour voir à la qualité des soins. Pour y arriver, nous allons faire valoir le champ de compétences des infirmières et infirmiers pour atteindre une meilleure efficience de notre système. Nous poursuivrons nos représentations auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux en vue de faire évoluer la pratique infirmière. Nous avons plusieurs atouts de notre côté, notamment la confiance du public acquise depuis longtemps grâce au respect et à la bienveillance que nous avons pour nos patients.

Pour toutes ces raisons, la motion d'appui sur les soins infirmiers de l'avenir accompagnera nos actions au cours des prochaines années jusqu'à l'aboutissement de notre projet. En attendant, j’ai le plaisir de vous faire part du plan d'action présenté aux délégués lundi dernier.
 

Déploiement de la prescription infirmière

Nous mettrons tout en œuvre afin de faciliter l'arrivée sur le terrain de 10 000 prescripteurs qui seront en mesure d'offrir les soins qui s'imposent dans certaines situations cliniques sans avoir à diriger les patients vers un autre professionnel. Je ne le mentionnerai jamais assez, c'est un gain majeur pour l'accès aux soins puisqu’il évite leur fractionnement. L'OIIQ étudiera chacune des demandes en fonction du type d'autorisation demandée et, le cas échéant, délivrera une attestation accompagnée d'un numéro de prescripteur dans les meilleurs délais.
 

Une collaboration interprofessionnelle accrue

Nous avons à cœur d'améliorer l'accès aux soins pour les clientèles fragilisées dont l'état de santé est complexe et qui ont des besoins auxquels notre modèle de santé ne peut répondre adéquatement. C'est le cas des patients atteints de maladies chroniques, de problèmes de santé mentale et des personnes âgées vivant dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Nous respecterons notre engagement pris de concert avec les autres ordres professionnels et nous travaillerons sans relâche avec eux afin que plus d'équipes interprofessionnelles soient déployées dans les services de première ligne.
 

Au cœur de nos priorités, l'urgence d'intensifier la pratique infirmière en CHSLD

Les CHSLD sont confrontés au défi d'assurer des soins particuliers pour leur clientèle des plus vulnérables, en grande perte d'autonomie, qui requiert une pratique clinique infirmière de pointe et l'adoption de nouveaux modèles de soins. Nous poursuivrons nos démarches auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux pour qu’un nombre suffisant d'infirmières soit à pied d’œuvre durant tous les quarts de travail afin d'assurer une prestation sécuritaire des soins pour cette clientèle.
 

Obtention d'un véritable plan d'effectifs en pratique infirmière avancée

La pratique avancée peut favoriser un accès équitable à des services de santé de haute qualité. Malgré cette valeur ajoutée reconnue, il demeure que son déploiement est restreint et devient même critique en période de compression budgétaire. L'OIIQ donnera priorité à cet enjeu majeur pour la profession. L'Ordre offrira sa collaboration et son expertise afin que la réglementation et les mesures administratives qui limitent la pratique infirmière avancée soient modifiées. Nous relancerons de plus le gouvernement afin qu'il soumette un véritable plan d'effectifs visant l'intégration de 2 000 infirmières praticiennes spécialisées dans le système de santé.
 

Adaptation de notre processus d'inspection professionnelle

L'OIIQ procédera à des refontes majeures des modalités d'inspection particulière qui doivent évoluer en fonction des pratiques contemporaines. L'inspection générale sera aussi repensée afin de l'adapter aux changements récents dans le système de santé.
 

Création d'un espace de discussion sur les enjeux de santé

Les délégués nous ont bien transmis leur volonté de faire de l'OIIQ une organisation qui prend les devants et qui rassemble les partenaires autour des enjeux de santé. Le symposium prévu les 4 et 5 mai 2016 montre notre intention de devenir cette organisation au centre des réflexions portant sur la prestation sécuritaire des soins infirmiers. Outre une large délégation de l'OIIQ et des ordres régionaux, cet événement majeur rassemblera nos partenaires du système de santé : représentants des administrations publiques, des associations liées à la santé et à la protection des malades, des milieux de l'éducation et de groupes de jeunes, des syndicats, des regroupements d'usagers, etc. Les participants pourront assister à des conférences plénières prononcées par des spécialistes émérites du monde de la santé, prendre part à des discussions et participer à des ateliers portant sur le sujet.

Nous avons là tout un programme visant à nous positionner à titre d'acteur clé du monde de la santé en vue de façonner les soins infirmiers de l'avenir! Je vous invite à suivre de près l'évolution de ces dossiers, à nous faire part de vos réactions et à consulter régulièrement notre site Web dont la page d'accueil a subi une cure de jouvence pour rendre plus visibles nos dossiers prioritaires.

 

Mots-clés