Clémence Dallaire reçoit l’Insigne du mérite 2017

Publié le 21 novembre 2017
  • Clémence Dallaire reçoit l’Insigne du mérite 2017
    1 de 2
    Clémence Dallaire en compagnie de Lucie Tremblay, présidente de l'OIIQ 
  • Clémence Dallaire reçoit l’Insigne du mérite 2017
    2 de 2
    Clémence Dallaire, professeure titulaire, Faculté des sciences infirmières, Université Laval 

L’OIIQ a remis l’Insigne du mérite, sa plus haute distinction, à Clémence Dallaire, vice-doyenne et professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval.

Défenseure de la dimension sociale des soins infirmiers

Clémence Dallaire a le désir profond de valoriser la profession infirmière et de promouvoir la qualité des soins à la population, le développement du savoir infirmier et la reconnaissance de l’identité sociale de la profession. Ses recherches et écrits constituent un apport significatif à l’avancement des soins infirmiers et à la notoriété de la profession. Ils intègrent les enjeux philosophiques, scientifiques, sociopolitiques, culturels et organisationnels de la profession, et font de Clémence Dallaire une source d’inspiration pour des générations d’infirmières et infirmiers, de gestionnaires et de chercheurs à travers le monde.

Chantre de la formation universitaire

L’une des premières francophones docteures en sciences infirmières, et convaincue du caractère essentiel de la formation universitaire, Clémence Dallaire joue un rôle de premier plan dans l’évolution de l’enseignement des soins infirmiers au sein de la faculté des sciences infirmières de l’Université Laval, dont elle fut la doyenne, mais également au Québec, au Canada et partout dans le monde. Comme enseignante et mentor, elle fait évoluer la vision des soins infirmiers de ses étudiants afin qu’ils développent leurs connaissances sur les soins.

Auteure prolifique et conférencière internationale

Clémence Dallaire a développé de nombreux cours et écrits liés aux théories et savoirs infirmiers, aux soins aux personnes âgées, au leadership et à la gestion des soins infirmiers, aux politiques relatives à l’administration des services, à l’encadrement légal de la profession et de la pratique infirmière ainsi qu’aux défis et tendances associés à la profession. Elle a publié et corédigé des ouvrages théoriques et des articles qui font autorité en enseignement des soins infirmiers au Québec et à l’international – des écrits utilisés à travers toute la francophonie, qui favorisent le transfert des connaissances tout en démontrant scientifiquement la valeur ajoutée des soins infirmiers.

Chercheuse reconnue

Clémence Dallaire est chercheuse régulière au Centre d’excellence du vieillissement de Québec, au Centre universitaire de Québec, au CISSS Chaudière-Appalaches et au Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec; ses travaux réalisés dans les milieux cliniques changent la pratique infirmière et se traduisent par des réalisations significatives sur les plans de l’enseignement, de la recherche et du rayonnement scientifiques.

Implication provinciale, nationale et internationale

Depuis plus de 30 ans, gestionnaire aguerrie, Clémence Dallaire est impliquée dans de nombreux comités, conseils d’administration et associations : l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières, dont elle a reçu le prix Ethel Johns; le Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone, et le Centre de formation et d’expertise en recherche en administration des services infirmiers pour lequel elle rédigé de nombreux mémoires et rapports marquants pour la profession.

À l’échelle internationale, elle promeut la discipline infirmière et le développement des savoirs infirmiers, en plus d’analyser les enjeux qui y sont liés. Elle développe également des formations à l’étranger.

Mots-clés