Portrait de Sylvie Truchon
Chronique Déonto
Sylvie Truchon

Gérer son image virtuelle… un enjeu professionnel

Publié le 6 mars 2014

Les nouvelles plateformes de communication, dont font partie les médias sociaux, offrent aux professionnels de la santé plusieurs avantages : l'accès à des contenus éducatifs, l’optimisation de la collaboration interprofessionnelle et la capacité de communiquer, au besoin, en temps opportun, avec le client et sa famille. Ainsi, des établissements, des associations professionnelles ou des ordres professionnels mettent à profit ce type de médias pour la promotion de leurs activités ou la prise de position stratégique sur certaines questions. D’ailleurs, l’OIIQ a ses propres pages Facebook, Twitter et LinkedIn qu’il alimente quotidiennement; il rend également disponibles des contenus vidéo sur YouTube et Vimeo.

Il faut cependant garder en tête que les réseaux sociaux ont des caractéristiques propres : ils sont plus directs, plus spontanés, jouissent d’une grande vitesse de réaction et de propagation. De surcroît, l'impression d'anonymat derrière le clavier n'est que pure illusion, car l’information diffusée circule dans l’espace public.

Lorsque les infirmières s’expriment sur ce type de médias, elles doivent, comme tout citoyen, agir dans le respect de la vie privée d'autrui, de sa dignité et de sa réputation1. De plus, à l'instar des autres professionnels2, elles doivent s'assurer que leur comportement est conforme à leurs obligations déontologiques.

Une première chronique déontologique portant sur les médias sociaux3 a été publiée en 2009 et illustrait, par des exemples, des situations où pouvaient survenir des enjeux déontologiques liés à l'utilisation des médias sociaux. En effet, le Bureau du syndic est régulièrement alerté par de telles situations, notamment celles relatives à l'image et à la crédibilité de la profession, au secret quant aux renseignements de nature confidentielle et aux limites de la relation professionnelle.

L’aide-mémoire présenté dans cette chronique fournit aux infirmières certaines balises ainsi que des rappels, en vue de favoriser une utilisation judicieuse des médias sociaux.
 

Aide-mémoire : Pour une utilisation judicieuse des médias sociaux

Balises destinées à infirmière

Élément à garder à l'esprit

»  Télécharger le tableau (PDF)

La syndic,
Sylvie Truchon

En collaboration avec Myriam Brisson et Éric Roy, syndics adjoints
 


1 Charte des droits et libertés de la personne, R.L.R.Q., c. C-12, art. 4-5.
2 À titre d'exemples :
Collège des médecins du Québec, http://iucpq.qc.ca/sites/default/files/rapportcollegemedecinavril2012.pdf
Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, http://motssociaux.com/wp-content/uploads/2012/11/Balises-entourant-lutilisation-des-m%C3%A9dias-sociaux.pdf
Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec, http://www.opiq.qc.ca/pdf/journal/inhalo30%202_Juillet_2013_VF.pdf
3 http://www.oiiq.org/pratique-infirmiere/deontologie/chroniques/medias-sociaux-et-pratique-infirmiere

Références

Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC). «Lorsque le privé devient public : les défis éthiques et les possibilités liés aux médias sociaux». Déontologie pratique pour infirmières et infirmiers autorisés, AIIC, février 2012. Consulté en ligne le 2014-02-11 : http://www.cna-aiic.ca/~/media/cna/page%20content/pdf%20fr/2013/07/26/10/37/ethics_in_practice_feb_2012_f.pdf
Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (AIINB), Directive professionnelle : Utilisation éthique et responsable des médias sociaux, AIINB, Nouveau-Brunswick, 2012. Consulté en ligne le 2014-02-11 : http://www.nanb.nb.ca/downloads/Practice%20Guidelines-Social%20Media%20_F.pdf
Charte des droits et libertés de la personne, R.L.R.Q., c. C-12.
Collège des médecins du Québec, Les médecins et les médias sociaux- Rapport du groupe de travail en éthique clinique, Montréal, avril 2012. Consulté en ligne le 2014-02-11 : http://iucpq.qc.ca/sites/default/files/rapportcollegemedecinavril2012.pdf
Cournoyer-Proulx, M. et Aguilar Perez, R. « To tweet or not to tweet » Santé inc., Vol. 10, no 2,  mars-avril 2013, p. 22-24. Dans l'inhalo, vol. 30, no 2, juillet 2013
Larouche, C. «Les réseaux sociaux et le statut particulier des professionnels». Le médecin du Québec, vol. 46, no 11, novembre 2011, p. 95-97.
Morin, F. «Médecins et médias sociaux : qui parle à qui?». Le Collège, vol. 52, no 3, été 2012, p. 14-17
Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ). Balises entourant l'utilisation des médias sociaux par les membres de l'Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, OTSTCFQ, Montréal. Consulté en ligne le 2014-02-11 : http://motssociaux.com/wp-content/uploads/2012/11/Balises-entourant-lutilisation-des-m%C3%A9dias-sociaux.pdf
Radio Télévision Suisse, Lignes directrices sur l'utilisation des réseaux sociaux par les collaboratrices et collaborateurs de la RTS. Consulté en ligne 2014-02-11 : http://www.rtsentreprise.ch/wp-content/uploads/2012/02/RTS_R%C3%A9seaux-sociaux_Lignes-directrices.pdf

 

Mots-clés