Retour sur la Journée biennale des ordres régionaux

Retour sur la Journée biennale des ordres régionaux
Publié le 27 février 2014

La Journée biennale des ordres régionaux a eu lieu à Montréal, le 22 février 2014 et réunissait environ 140 personnes : membres des conseils de section, adjointes-agentes administratives, présidentes et présidents des comités jeunesse et plusieurs directrices et personnes ressources de l'OIIQ qui ont animé des ateliers.

En ouverture, la présidente-directrice générale de l'OIIQ, Lucie Tremblay a mis de l'avant les objectifs de cet événement : favoriser le réseautage, mettre en commun notre vision des soins infirmiers pour l'avenir, s'expliquer et partager sur les bonnes pratiques administratives dans les différents ordres régionaux et parler du bénévolat et de ses bénéfices.

Une conférence qui fait du bien lance la journée!

La valeur sociétale et professionnelle du bénévolat a fait l'objet d'une conférence par une experte du domaine elle-même impliquée bénévolement dans plusieurs causes, Mme Tina Mulongoy du Centre d'action bénévole de Montréal. Elle a particulièrement mis l'accent sur l'importance du bénévolat au plan sociétal et professionnel. Elle a aussi pu faire ressortir les éléments particuliers quant aux attentes et motivations des bénévoles selon qu'il s'agit de baby-boomers, des jeunes ou des immigrants. Sa présentation a été appréciée des participants qui ont exprimé leurs motivations à l'égard de l'implication bénévole. À retenir : on peut changer les choses grâce à l'implication bénévole, se faire du bien à soi-même et faire du bien aux autres ou à notre cause et en retirer des bénéfices qui vont bien au-delà du geste.

Des ateliers à la carte

Par la suite, les participants se sont regroupés dans un des ateliers dédiés aux cyberjournaux, à l'élection des délégués, à l'animation régionale, à l'éducation et à la formation continue et à la gestion budgétaire. Ces ateliers sont particulièrement utiles, car ils permettent notamment d'échanger des renseignements sur les façons de faire, sur les attentes et de répondre à des questions opérationnelles. Cette mise en commun favorise la cohésion et aussi la cohérence des approches d'une région à l'autre. Pour le personnel de l'OIIQ qui y participe, il s'agit d'une excellente occasion de mieux comprendre les attentes et les préoccupations des différentes régions. Enfin, un grand avantage de cette journée : pouvoir mettre un visage sur une voix, ce qui facilite et rend encore plus agréables et efficaces les contacts par la suite.

Une contribution à la planification stratégique

La planification stratégique actuellement en élaboration a été au premier plan des travaux de l'après-midi. Après une présentation des trois grands axes sur lesquels l'OIIQ travaille : axe professionnel, axe socio-politique et axe administratif et un rapport d'étape du sondage qui a été réalisé en février auprès des membres, les élus de chaque région et les membres des comités jeunesse ont été appelés à répondre à deux grandes questions dans les ateliers. Les questions portaient sur les éléments qui devaient être prioritaires au cours des trois prochaines années et sur l'activité que la région considérait être en mesure de réaliser.

Les résultats de leur contribution seront intégrés à la planification stratégique. Cette planification doit être complétée en juin. Le rôle professionnel à sa pleine mesure et la promotion de la connaissance de la profession tant dans le milieu que dans la population ont été identifiés par plusieurs. Une meilleure connaissance du rôle de l'OIIQ, la fierté et l'appartenance et une différentiation avec le rôle du syndicat sont aussi identifiées comme priorités.

Toutes les régions ont mis de l'avant une ou plusieurs activités pour contribuer activement dans leurs milieux. Des projets prometteurs et dynamiques.

Parallèlement à ces travaux, les adjointes-agentes d'administration régionales ont rencontré les responsables des outils de courrielleurs, de la gestion des pages web et de la production des cyberjournaux.

Une journée bien remplie et riche en rencontres et échanges d'expertise.

Mots-clés