Vers le Phare Enfants et Familles

Publié le 3 mai 2017
  • Lucie Tremblay en grande conversation avec une enfant
    1 de 7
    Lucie Tremblay en grande conversation avec une enfant 
  • L'équipe du Phare Enfants et Familles
    2 de 7
    Johanne Desrochers, Lucie Tremblay et Hélène Lévesque 
  • Des membres de l'équipe de soins du PHARE
    3 de 7
    Hélène Lévesque, Antonietta Petti, Karine Morissette-Caron, Lucie Tremblay, Marie-Lou Demers 
  • Vers le Phare Enfants et Familles
    4 de 7
    L'art omniprésent 
  • De nombreux bénévoles viennent animer le PHARE
    5 de 7
    De nombreux bénévoles viennent animer le PHARE 
  • Vers le Phare Enfants et Familles
    6 de 7
    Vers le Phare Enfants et Familles 
  • Maison André-Gratton du Phare Enfants et Familles
    7 de 7
    Lucie Tremblay devant la maison André-Gratton 

Le mercredi 26  avril, la présidente de l’Ordre, Lucie Tremblay, s’est rendue à la maison André-Gratton du Phare Enfants et Familles, à la rencontre d’infirmières qui mettent en œuvre les meilleures pratiques infirmières au quotidien, et apportent réconfort, stabilité et sens lorsque la vie vacille. Témoignage.

Quand on entre au Phare, l’endroit est chaleureux, vivant et coloré. Le Phare enveloppe de sa lumière et de sa chaleur, enfants et parents qui y viennent pour que la vie soit plus douce, plus paisible. Tableaux multicolores, mobiles suspendus, dessins d’enfants, musique et rires : la magie opère. Le personnel accueillant veille à ce qu’on s’y sente bien.  

L’équipe de soins multidisciplinaire, composée de médecins, d’infirmières, d’une direction des soins infirmiers, de préposés aux bénéficiaires, d’une travailleuse sociale, d’une coordonnatrice des services aux familles et d’un psychologue, travaillent de concert et s’affairent aux besoins. Elle favorise la continuité des soins.

Forte d’une étroite collaboration interprofessionnelle, où chaque professionnel met son expertise à contribution, l’équipe prodigue des soins de grande qualité aux enfants malades et offre du soutien aux familles en tout temps, et ce, 24 h sur 24, 7 jours sur 7. De plus, la qualité de la présence de l’équipe médicale et psychosociale y est tout aussi unique : « Avant d’être des patients, ce sont des enfants », nous dit-on.

Le Phare donne tout son sens aux soins infirmiers, car la relation au patient est des plus importantes. Prendre le temps de bien connaître le patient afin de lui offrir les soins les mieux adaptés est essentiel. Comme chaque enfant est différent, ses besoins de santé sont tout aussi spécifiques. L’évaluation clinique de la condition physique et mentale est au cœur de la pratique infirmière.

Les séjours varient en durée. Du répit régulier, à l’urgence psychosociale, au séjour de transition à la suite d’un séjour à l’hôpital, à la gestion des symptômes, aux soins palliatifs pédiatriques, aux soins de fin de vie, et au deuil périnatal. Pour contrer l’isolement des familles et les aider à cheminer vers un mieux-être, le Phare met toutes ses ressources à leur disposition.

Les infirmières qui y travaillent, 20 en tout, mettent l’ensemble de leurs compétences professionnelles au service des patients et des familles. Offrir de l’accompagnement et des soins au rythme des enfants et des familles, dans le plus grand respect et avec humanité, semble être la clé du succès et de leur bien-être; les deux allant de pairs.  

Le Phare propose un modèle de soins à privilégier où la pratique infirmière optimise l’étendue du champ d’exercice infirmier. Milieu polyvalent, il est d’autant plus pertinent pour les infirmières et les infirmiers de la relève qui veulent mettre leurs connaissances et leurs acquis en pratique.

Chose certaine, celui qui entre au Phare en ressort transformé. L’énergie qui s’y déploie est impressionnante, la passion des infirmières y est palpable. Leur approche donne toute sa raison d’être à la profession infirmière et la lumière qui émane du phare le leur rend bien.

» Visitez le site du Phare Enfants et Familles

Mots-clés