Prescription infirmière : étude universitaire lancée

Publié le 2 Février 2017
  • Prescription infirmière : étude universitaire lancée
    1 de 1
    Prescription infirmière : étude universitaire lancée 

L’OIIQ a confié à l’Université de Montréal1 la réalisation d’un projet de recherche afin d’évaluer l'implantation de la prescription infirmière.

Évaluer l’implantation de la prescription infirmière

L'autorisation de prescrire accordée aux infirmières et infirmiers est un gain majeur pour la population du Québec. L’OIIQ  a donc demandé à certains de ses membres de participer à un projet de recherche visant à évaluer l’implantation de la prescription infirmière au Québec depuis son entrée en vigueur le 11 janvier 2016.

Qui sont les membres concernés ?

Le projet de recherche vise à évaluer l’implantation de la prescription infirmière au Québec. Dans un premier temps, le sondage a été acheminé auprès d’infirmiers et d'infirmières titulaires ou non de l’attestation de prescription délivrée par l’OIIQ en date du 11 janvier 2017.

Au cours des prochaines semaines, les directions de Soins infirmiers des CISSS et CIUSSS du Québec seront également sollicitées. 

Objet de l'étude

Cette recherche permettra d’identifier les facteurs facilitants ou limitants l’implantation de la prescription infirmière. Les membres pourront ainsi décrire leur expérience en lien avec la prescription infirmière, qu’ils aient ou non obtenu leur attestation pour prescrire.

 

1 Le projet de recherche est mené par des chercheurs de l’Université de Montréal et financé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

Mots-clés