Entreposage et distribution de vaccins

Publié le 12 avril 2017
  • Normes de pratique concernant l’entreposage et la distribution de vaccins au Québec
    1 de 1
    Rappel : normes de pratique concernant l’entreposage et la distribution de vaccins 

L’abolition récente des frais accessoires pourrait inciter les patients à se présenter chez les vaccinateurs avec des vaccins achetés en pharmacie. L’OIIQ rappelle à ses membres leurs droits et responsabilités envers le patient dans une telle situation.

Prudence est mère de sureté

Tout vaccinateur qui doute de la qualité d’un vaccin provenant de l’extérieur doit le mentionner à son patient avant l’administration.

Le Protocole d’immunisation du Québec est très clair

On retrouve cette mention précise à la page 126 du Protocole d’immunisation du Québec :

« Pour les usagers qui apportent leur vaccin de l’extérieur, si le vaccinateur a de sérieuses raisons de croire qu’il y a eu bris de la chaîne de froid, il avisera la personne que le vaccin pourrait être moins efficace et le notera au dossier. Ce sera alors à la personne de décider si elle recevra le vaccin ou non. »

Ordre des pharmaciens du Québec prévenu

Une communication officielle a d’ailleurs été acheminée par le ministère de la Santé de et des Services sociaux à l’Ordre des pharmaciens du Québec afin de rappeler les exigences concernant le maintien de la chaîne de froid pour tous les vaccins vendus en pharmacie au Québec.

» Protocole d'immunisation du Québec (PIQ) - Édition 6

Mots-clés