Cannabis à des fins thérapeutiques : tout savoir

Publié le 12 Avril 2017
  • Cannabis à des fins thérapeutiques : se poser les bonnes questions, prendre les bonnes décisions
    1 de 1
    Cannabis à des fins thérapeutiques : se poser les bonnes questions, prendre les bonnes décisions 

L’accès au cannabis représente un défi pour les professionnels de la santé. Cinq ordres professionnels se sont donc unis pour proposer un outil qui répond aux questions de leurs membres.

Collaboration interprofessionnelle

Cet outil d’aide à la décision résulte de la collaboration de cinq ordres professionnels : le Collège des médecins du Québec, l’Ordre des pharmaciens du Québec, l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec, l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec et l’Ordre professionnel des diététistes du Québec.

Aider à la prise de décision

L’objectif est de soutenir les professionnels exerçant en établissement de santé dans l’élaboration de leurs procédures, des protocoles ou règles d’utilisation concernant l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques.

L’outil présente les principales questions à se poser en y apportant précisions et commentaires.

Rappel du contexte

1er avril 2014

Le Règlement sur la marihuana à des fins médicales est entré en vigueur. La marihuana à des fins médicales est accessible par l’entremise de producteurs autorisés (PA) détenteurs d’un permis par Santé Canada. En vertu de ce règlement, les médecins du Québec peuvent signer un document médical permettant aux patients d’acheter directement auprès d’un PA la quantité requise pour traiter leur problème de santé.

Juillet 2015

Santé Canada a ajouté une exemption à l’article 56 de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances (LRCDAS) afin de donner accès non seulement à la forme séchée du cannabis, mais aussi à des formes administrées par voie orale comme l’huile de cannabis ainsi que les bourgeons et les feuilles de marihuana fraîche.

Décembre 2015

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a publié une circulaire dans le but d’encadrer l’organisation des services d’accès au cannabis séché ou par voie orale à des fins thérapeutiques pour les clientèles hospitalisées ou hébergées. Les ordres professionnels québécois collaborent à ce processus qui vise à assurer la continuité des soins pour les patients hospitalisés ou hébergés déjà inscrits au Programme d’accès canadien. Il est possible également qu’un traitement soit initié lors d’une hospitalisation.

» Cannabis à des fins thérapeutiques : se poser les bonnes questions, prendre les bonnes décisions – Collaboration spéciale de cinq ordres professionnels (Collège des médecins du Québec, Ordre des pharmaciens du Québec, Ordre des infirmiers et infirmières du Québec, Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec et Ordre professionnel des diététistes du Québec) (PDF)

Mots-clés